Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Guide des droits et des démarches administratives

Qu'est-ce que l'indemnité différentielle d'un fonctionnaire en arrêt maladie ?
Question-réponse

Lorsqu'un fonctionnaire en arrêt maladie est rémunéré à demi-traitement, sa rémunération journalière ne doit pas être inférieure au montant des indemnités journalières de la Sécurité sociale. Si c'est le cas, le fonctionnaire perçoit une indemnité différentielle.

L'indemnité journalière est égale à la moitié du traitement indiciaire et de l'indemnité de résidence, dans la limite de 45,55 €, auquel s'ajoute le supplément familial de traitement (SFT) en totalité.

Exemple
Un agent est rémunéré sur la base de l'indice majoré 431 affecté en zone 1 de résidence qui a 2 enfants. Le traitement indiciaire journalier égal à l'indice majoré multiplié par la valeur de l'indice 100 divisée par 1200 divisé par 30, soit (431 x 5 623,23 € / 1200 / 30)= 67,32 € par jour. En zone 1, l'indemnité de résidence est égal à 3 %du traitement indiciaire, soit (431 x 5 623,23 € / 1200 x 3 % / 30) = 2,02 € par jour. Le supplément familial de traitement pour 2 enfants est égal à 10,67 € + 3 % du traitement indiciaire sans pouvoir être inférieur à 73,79 €, soit 10,67 + (431 x 5 623,23 € / 1200) x 3 % = 71,26 < 73,79 donc on applique 73,79   30 = 2,46 € par jour. Au régime général de la Sécurité sociale, l'indemnité est en conséquence égale à (67,32 + 2,02) / 2 + 2,46 = 34,67 + 2,46 = 37,13 € par jour. Si la rémunération à demi-traitement du fonctionnaire est inférieure à 37,13 € par jour, il perçoit une indemnité différentielle de façon à ce que sa rémunération journalière atteigne ce montant.
Modifié le 14/08/2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr